0 Flares Facebook 0 Twitter 0 Pin It Share 0 0 Flares ×

Cette matinée du 5 mai 2015 s’est tenue la conférence Food Morning organisée par CBNews et Dentsu Aegis Network. Au programme : les dernières tendances « Food » illustrées par des dirigeants d’entreprises leaders de leur secteur (LU, Air France, Innocent, Michel & Augustin) mais également de jeunes start-ups prometteuses. La conférence a été animée par Périco Légasse, critique gastronomique et rédacteur en chef de Marianne accompagné de Benoit Régent, directeur Prospective de Dentsu Aegis. Un public constitué de 900 professionnels de la communication et du marketing (en majorité) s’est rendu à l’espace Pierre Cardin dans le 8ème arrondissement.

CBNews et Dentsu Aegis ont sorti le tapis rouge pour nous accueillir (enfin non, mais presque) mais ont surtout mis les moyens dans un petit-déjeuner délicieux et coloré. Financiers, Innocent drinks complètement rose, viennoiseries, mignardises au chocolat…

 

Conférence Food Morning

 

DISCOURS INAUGURAL

 

La conférence a été introduite par Xavier Dordor, Directeur Général de CBNews accompagné de Périco Légasse, journaliste et critique gastronomique et Thierry Jadot, Président de Dentsu Aegis Network.

Lors du discours introductif, on apprend que la photo de couverture du dernier CBNews a été récompensée meilleure photo 2014 (édition « Spécial Food » de mai 2015 / N°40). On entend raisonner une énième fois le terme « consomm’acteur » dans le domaine du Food. Pour Périco Légasse, « acheter est un acte politique » et « une forme de défendre l’artisanat et l’agriculture dans le but de nourrir durable ». Thierry Jadot estime que seulement 8% de la surface agricole utilisée en France est dédiée à l’agriculture biologique. Benoit Régent pose la problématique suivante : « comment la publicité a évolué / fait évoluer le Food ? ».

 

Conférence Food Morning

 

UN MONDE COMPLÈTEMENT FOOD !

 

Pour y répondre, plusieurs débats s’ensuivent. Les animateurs du Food Morning accueillent pour une première table ronde : Stéphane Hugon, directeur en sociologie de la communication/Eranos, Gabriel Gaultier, président de l’agence Jésus, Laurence Plumey, médecin/nutritionniste, Arash Derambarsh, élu de la ville de Courbevoie et fondateur de la pétition « Stop au gâchis alimentaire en France ».

Stéphane Hugon prend le micro pour expliquer que le « manger » n’est pas simplement alimentaire, ce terme possède également une dimension sociale fondamentale du « manger ensemble », « il ne s’agit pas d’un acte alimentaire individuel mais d’une véritable relation sociale ». Le « manger » est alors un acte de société issu d’une expérience collective. Selon le sociologue spécialiste de l’imaginaire du consommateur, « la plupart des repas de famille ont été éclatés ». Pour Gabriel Gaultier, la « bouffe  est un acte bien plus que culturel, c’est un acte religieux ». Le fondateur de Jésus défend la publicité en la décrivant comme la traduction du message que veulent faire passer les marques aux consommateurs.

Laurence Plumey estime qu’un français sur cinq possède des carences nutritionnelles. Le français a pris quatre kilos et quatre centimètres de tour de taille en 10 ans. Elle dénonce la sédentarité : un fléau responsable de l’obésité dans les pays industrialisés. La nutritionniste apprend au public qu’il y a 10 ans, un français parcourait huit kilomètres quotidiennement tandis qu’aujourd’hui, la distance quotidienne effectuée n’atteint plus que 500 mètres en moyenne. Elle conclut sur la définition de « bien manger » : un synonyme de saveur, de transmission, de plaisir, de partage et d’informations transparentes. Arash Derambarsh prend la parole pour dénoncer le gaspillage alimentaire que font les enseignes de la grande distribution et citer sa pétition (à signer svp messieurs, dames !). Accompagné de bénévoles et d’associations, il est parvenu à faire entendre son mécontentement par rapport à cette problématique et a parfois réussi à récupérer des denrées pour les distribuer aux plus démunis.

 

Conférence Food Morning

 

FAIM DE CONTENU : LES SECRETS DES CONTENUS CULINAIRES

 

C’est ensuite le tour de Ronan Dubois, directeur des stratégies et de la création chez M6 Publicité, de dévoiler « les secrets des contenus culinaires ».

L’intervenant nous apprend qu’en 2005, 160 heures de programmes culinaires étaient diffusées sur les chaînes publiques françaises alors que, depuis le début d’année, ce sont 800 heures d’émissions dédiées au food qui sont passées à l’antenne. Selon Ronan Dubois, en plus de faire du bon contenu, il faut avant tout une bonne diffusion. Il cite Top Chef comme l’une des émissions ayant le plus d’audience (cible principale du programme : les hommes CSP +). Les français sont aujourd’hui 95% à prendre du plaisir à cuisiner. En moyenne, il peut citer 5 ou 6 chefs étoilés contre 2 il y a 10 ans. L’exemple de l’émission « Un Dîner Presque Parfait » est un véritable phénomène de société dans le sens la plupart des français se prêtent volontiers au jeu.

Pour Ronan Dubois, « la cuisine est devenue plus glamour et les chefs sont devenus des stars ». Parmi elles, on peut citer les chefs Philippe Etchebest, Hélène Darroze, Jean-François Piège, Norbert Tarayre ou encore Cyril Lignac. Pour finir sur une touche humoristique, M6 fait un clin d’oeil à sa chaîne (oui forcément) en présentant deux études de cas : Top Chef pour Auchan et un spot Granola humoristique.

 

Conférence Food Morning

 

PEUT-ON INDUSTRIALISER LA CONFIANCE ?

 

Les invités du débat suivant : Jean-Philippe Girard, président de l’Eurogerm et de l’ANIA ainsi que Gabriel Taboularis, directeur adjoint du département consommation du CREDOC autour de la problématique : Peut-on industrialiser la confiance ?

Nourrir les 10 milliards d’individus d’ici 2050 est une problématique préoccupante. L’industrie agro-alimentaire est alors au cœur du débat avec une conciliation difficile entre l’industrie, la distribution et les consommateurs. Pour Jean-Philippe Girard, « le consommateur n’attend pas un prix bas, il attend un prix juste avec une offre alimentaire de qualité ». Les principales préoccupations du consommateur restent la traçabilité et la sécurité alimentaire notamment liées à l’usage des pesticides, des OGM et à l’agriculture biologique. Pour palier à ces inquiétudes, les entreprises se doivent d’informer le consommateur tout en étant transparente. Pour Gabriel Tavoularis, « la suspicion envers l’industrie alimentaire est permanente », c’est pourquoi le consommateur est de plus en plus distant avec les marques. La relation client et la notion de proximité sont primordiales et indispensables dans l’industrie alimentaire.

Jean-Philippe Girard nous apprend que 60% de l’agriculture française est modifiée par les industriels. « Le goût, le prix et la sécurité, voilà les trois mots d’ordre » que nous rappelle le président de l’ANIA. La confiance des consommateurs (notamment au niveau de la sécurité alimentaire) se conquiert au quotidien.

 

Conférence Food Morning

 

LES MISSIONS DES MARQUES ALIMENTAIRES

 

La seconde table ronde de la matinée s’est articulée autour de marques alimentaires emblématiques. Les intervenants : Philippe Pauze, PDG et administrateur de Picard, David Garbous, directeur du marketing stratégique Fleury Michon, Veronique Lequeult, exploitant et directrice de communication Intermarché, Sophie Bodin, directrice du marketing et digital Innocent Drinks, Michel de Rovira, co-fondateur de Michel & Augustin.

Selon Philippe Pauze, « quand on rentre chez Picard on ne rentre pas dans le surgelé mais dans la qualité ». Le leader sur le marché des surgelés en France fait « bien son boulot, du fournisseur au magasin, avec des cahiers des charges précis ». Le PDG de Picard témoigne que le digital est un enjeu majeur dans la stratégie de marque car il « pousse [les] consommateurs dans [les] magasins ». Il annonce que le service client a également son importance au sein du magasin permettant une expérience de consommation. Lorsque David Garbous a évoqué la crise du cheval (Findus), la campagne phare « Venez Vérifier » de Fleury Michon a été mise en avant, invitant le consommateur à suivre les différentes étapes d’élaboration des produits. Ce cas est un bon exemple de storytelling : un moyen efficace de rassurer les consommateurs. La mission d’Intermarché a été de sensibiliser les consommateurs au gaspillage alimentaire encore trop important en France. Avec sa campagne « Les Fruits & Légumes Moches » orchestrée par l’agence Marcel, l’enseigne a su remettre les consommateurs en contact avec la réalité en faisant appel à l’émotionnel.

Intermarché est donc devenu un véritable partenaire de la lutte contre le gaspillage alimentaire. Innocent drinks a été félicité pour la simplicité de ses packagings très épurés et la naturalité de ses produits (des fruits et puis c’est tout !) qui font tout le charme de ses produits tant beaux que savoureux. Michel de Rovira, quant à lui, a déclaré sa flamme à la pâtisserie. Le prix de ses produits sont dus au goût et la qualité des produits. Le co-fondateur de M&A déclare n’acheter que des matières premières premium pour un plaisir simple et du goût, des valeurs au centre de la stratégie de la marque. Il dévoile que chacun des salariés de l’entreprise possède un CAP Pâtissier, de la finance à la RH en passant par le marketing et la logistique.

 

Conférence Food Morning

 

OUVRIR LE CHAMPS DES POSSIBLES

 

Anne Genin, directrice marketing de LU Biscuits et sustainability Mondelez International prend la parole pour démontrer des engagements au service de l’environnement et de la biodiversité.

Aujourd’hui, 70% de l’alimentation est issu de la polinisation. En 2007, Harmny Genesis est née avec des engagements autour du respect de l’environnement et de la biodiversité : Lu crée alors un blé durable, responsable et de bonne qualité. Aujourd’hui, ce sont 75% des produits LU qui sont fabriqués avec du blé Lu Harmony. D’autres actions ont été menées par la marque de biscuits comme la plantation de milliers de fleurs pour les insectes pollinisateurs. Plusieurs vidéos de la nouvelle campagne de Lu ont été diffusées en avant-première. Il ne faut pas oublier que LU a conquis 9 foyers sur 10 en France !

 

Conférence Food Morning

 

LES TENDANCES SUR LE GRILL

 

Lors du speed-dating, le public a pu faire la connaissance de Wai Ming Lung, rédacteur en chef d’Orgyness, Anouck Talban, fondatrice de Mon Voisin Cuisine, Nicolas Chabanne, Fondateur des Gueules Cassées, Jean-Baptiste Schmauch, chez de projet chez Slow Control.

 

Parmi les tendances Food de demain :

 

  • Le boom de la cuisine asiatique et principalement les influences japonaises et chinoises présentées par Wai Ming Lung.
  • La cuisine collaborative « entre voisin » de qualité et très peu chère, un projet défendu par Anouck Talban dont le site internet a reçu 5000 visites en trois mois seulement !
  • Les produits « moches » vendues 30% moins chers que les produits « classiques » (ne s’étend pas seulement aux fruits et légumes mais aux fromages également) pour lutter contre le gaspillage alimentaire, une cause défendue par Nicolas Chabanne.
  • Les objets connectés en cuisine présentés par Jean-Baptiste Schmauch : la fourchette S10 permettant un contrôle de la durée entre deux bouchées, la cuillère pour enfant et le biberon connecté. Ces objets permettent notamment de prévenir l’obésité qui peut être du à la prise rapide de nourriture. Ces objets peuvent être reliés aux smartphones pour évaluer les résultats des utilisateurs qui le souhaitent, les comparer et les améliorer.

 

Conférence Food Morning

 

FRENCH FOOD IS IN THE AIR

 

Invités pour la thématique du food en apesanteur : Marine Gall, VP long haul customer expérience Air France, Eric Augustine, Directeur du studio culinaire Servair.

Air France est un exemple d’entreprise prestigieuse faisant appel à la haute gastronomie française. La compagnie aérienne s’entoure de chefs étoilés pour confectionner ses repas en classes business et première (Joël Robuchon, Alain Ducasse, Anne-Sophie Pic). Misant sur le très haut-de-gamme, le personnel Air France est formé aux techniques de dressage de l’assiette, au service à table et à l’histoire des plats pour pouvoir répondre aux attentes des clients exigeants de la compagnie française. Le Food est un enjeu colossal dans la stratégie d’une marque prestigieuse tel qu’Air France notamment lorsque la perception des saveurs sont réduites de 30% à haute altitude (8000-10000 mètres) dû à l’assèchement du mucus nasal.

 

Conférence Food Morning

 

LES INFLUENCEURS DU GOÛT

 

Philippe Etchebest, chef cuisinier, Laurent Collangettes, directeur général – consumer branding de l’Agence Lonsdale, Eve-Marie Ziza-Lallu, Rédactrice en chef Régal, Franck Pinay-Rabaroust, rédacteur en chef Atabula, Isabelle Schlumberger, directrice générale commerce et dveloppement France JCDecaux, Arnaud Monnier, directeur Branding Google France.

Laurent Collangettes ne se dit pas influenceur du goût mais plutôt le « trait d’union entre le consommateur et la marque ». Selon l’intervenant, le packaging est un outil pédagogue et d’influence pouvant permettre de télécharger des applications (donnant l’exemple de Nestlé Dessert). Pour le directeur Branding de Google, le parcours d’influence change en fonction de la consommation et d’expériences. Arnaud Monnier désigne les Youtubers comme les influenceurs de demain. La vidéo « food » la plus regardée en France : la recette du poulet « comme au KFC » ; dans le monde : le gâteau Reine des Neiges. Le conseil d’Arnaud Monnier : s’inspirer des youtubers et s’associer à eux pour plaire à une plus grande audience.

 

Conférence Food Morning

 

LE MOT DE LA FAIM

 

Thierry Jadot a clôturé la 1ère édition du Food Morning en présentant ses remerciements et conviant le public à deux rendez-vous : les expériences culinaires dans les Salons de l’After (en compagnie des Top Chef 2014 Alexis et Top Chef 2015 Kévin) et la seconde édition du Food Morning l’année prochaine au mois de mai. Petite anecdote du matin : on a été très nombreux a tweeté en mentionnant le #FoodMorning faisant apparaître le hashtag en première position du Top Tweet ! (juste devant #Béziers)

 

Conférence Food Morning

 

EXPÉRIENCES CULINAIRES FOOD MORNING

 

Lors du buffet, mauvaise nouvelle : plus de batterie ! Ouf, Manon est là pour me sauver la life ! Du coup, les photos du buffet ont été prises grâce à son merveilleux iPhone (qu’il soit bénit). Quelques jolies (et moins jolies) découvertes : les produits tout crus dont le chou kale au chocolat, l’opéra cru, le foie gras cru sur ses toasts, le plateau de fromages immense et tranches de pain complet, les verrines de bœuf asiatique et riz de Kevin (Top Chef), les délicieux bagels justement toastés au bœuf ou volaille, les éclairs aux abricots, les canapés aux saveurs méditerranéennes, les insectes à déguster de Jimini’s Criquet (j’avais dit qu’il y avait du moins joli !)… On se dit à très vite, en attendant, on se remplit le ventre avant de maigrir 😉

 

Conférence Food Morning

9 thoughts on “FOOD MORNING 2015 : CONFÉRENCE GASTRONOMIQUE DE BON MATIN

  1. Article très instructif!
    Pour ma part je ne suis pas ou très très peu consommatrice de produit/aliment qui s’achète en grande surface traditionnel. Je suis beaucoup tourné vers le bio, et je fais mes courses uniquement dans les magasins bio ou, pour ce qui est de la viande, chez mon boucher qui propose de la viande avec une qualité irréprochable.
    Le truc sur lequel je ne suis absolument pas sensible, ce sont les marques qui se servent d’une émission tel « Top Chef » pour envoyer une image toute belle aux consommateurs… alors ça ça me fait bien sourire! Je ne suis pas du tout sensible au marketing de ce style…

    1. Merci Justine ! C’est vrai, moi non plus je ne suis pas tellement sensible au marketing (enfin quand même un peu forcément) mais il faut bien que les marques communiquent et vendent leur produit rien que pour l’économie (et bcp d’autres choses). Après pour ce qui est du bio, de l’artisanal ou des produits naturels français c’est super c’est sûr, mais malheureusement on n’a pas tous les moyens financiers 🙁 Pour les bouchers par contre, j’ai connu des escrocs qui vendaient de la viande hâchée moitié viande-moitié gras donc bon… Mais tu as bien de la chance d’avoir de la qualité près de chez toi ! 🙂

  2. Super l’article 🙂 ! Très intéressant

    Après je doute de la sincérité de certaines grandes marques, ils veulent tous se donner un style greenwashing car c’est très à la mode. Je pense qu’il faut fouiller un peu plus, que de se contenter de leur stratégie marketing et l’image qu’ils veulent donner. (C’est comme le made in France, pas tout à fait français 😛 ) Pareil pour les émissions (même si je les regarde), la façon dont ils scénarisent et bercent leurs téléspectateurs… (Voyez comment les gens s’acharnent sur des candidats, quitte à mettre tout leur argent pour voter contre une personne). Bref faut juste savoir garder une vision critique et pas gober tout ce qu’on nous dit 🙂

    Sinon très cool ! Tu en as de la chance, ça a l’air super bon en tout cas ! J’aurais bien aimé être là 🙂

    1. Tout à fait d’accord, je n’ai pas mentionné toutes les fois où certaines marques ont fait du « placement de produits » dans leur discours mais bon… Il faut toujours s’attendre à un petit astérisque* 🙂 Pour les émissions pareilles, c’est seulement pour le divertissement après donc que ce soit scénarisé où non bon… J’espère t’y voir à la prochaine conférence, j’aime bien tes idées ! A très vite 🙂

      1. Haha ! Hé bien, ça ne m’étonne pas ! 😉 Oui de toute façon les émissions là, il ne faut pas les prendre au sérieux… Les gens prennent les choses trop à coeur. Moi ce qui me gêne, (mais c’est un soucis plus général), c’est le déversement de haine sur des candidats (enfin, je veux dire, faut pas déconner, ce n’est qu’une émission…!!!)

        Je ne connaissais pas cette conférence ! Merci pour l’article et à bientôt ! 🙂

    1. Oui en effet je me suis régalée dans tous les sens du terme ! J’ai vraiment adoré et j’ai très hâte d’être à l’année prochaine. En tout cas ton commentaire me fait super plaisir ! Des bisous tout doux 🙂

  3. Vraiment un super article ! Très beau travail ! Les photos m ont donné faim et surtout envie de cuisiner de bonnes choses !

Laisser un commentaire