0 Flares Facebook 0 Twitter 0 Pin It Share 0 0 Flares ×

Deux des plus gros casse-têtes en Asie du Sud-Est : la demande de visas et le passage des frontières terrestres. En détail, je vous explique comment passer la frontière Thaïlande-Myanmar (ex-Birmanie).

 

MYANMAR : LE VISA TOURISTIQUE

 

Pour rappel, le visa est obligatoire pour les touristes souhaitant visiter le Myanmar. Ce document est valable pendant 3 mois à partir de sa date d’émission. Par exemple, si vous recevez votre visa le 1er avril, vous pouvez l’utiliser jusqu’au 31 juin. Il ne permet qu’une seule entrée pour séjourner dans le pays 28 jours maximum. Les autorités facturent 3 dollars par jour de dépassement.

 

Trois manières de demander le visa touristique :

 

  • Depuis la France, aux services consulaires du Myanmar : moins de stress mais solution très chère, comptez 70 euros (tarif début 2017). Cliquez ici pour connaître la démarche à suivre pour obtenir son visa depuis la France. Attention, la demande ne se fait plus à l’ambassade du Myanmar mais aux services consulaires !
  • Visa en ligne | e-visa : processus facile et rapide, cher puisqu’il coûte tout de même 50 dollars (payables en ligne). Vous choisissez cette option ? Cliquez ici pour demander votre e-visa via le site officiel du gouvernement. Au préalable, vous aurez besoin de définir le checkpoint que vous comptez traverser. Pour vous faciliter la tâche, passez directement à la quatrième partie de cet article « Choisir son post-frontière Thaïlande-Myanmar ».
  • En Thaïlande, mon option préférée : direction l’ambassade ou le consulat du Myanmar (adresses à retrouver plus bas dans la partie « Où faire sa demande de visa en Thaïlande ? »). Moins de pièces à fournir pour une solution bien moins coûteuse qu’en France. Comptez seulement 800 baht (soit 22 euros) pour obtenir le visa en deux jours.
    [ Edit avril 2017 : le prix du visa à l’ambassade de Bangkok a doublé : 1600 baht. Il revient toujours moins cher d’environ 6 euros par rapport à la demande de visa en ligne. Si vous optez pour le e-visa, vous n’obtiendrez pas de visa « papier » sur le passeport mais un simple tampon à la frontière ]

 

J’avais prévu de passer quelques jours à Chiang Mai avant de découvrir le formidable Myanmar, j’en ai donc profité pour y faire ma demande au consulat et me diriger vers la frontière Thaïlande-Myanmar.

 

  Paysage de Hpa An au Myanmar 

 

MOINS CHER : DEMANDER LE VISA EN THAÏLANDE

 

Si comme moi vous préférez la solution la moins coûteuse, je vous donne toutes les clés pour demander simplement et rapidement votre visa ci-dessous. Vous pouvez procéder depuis Bangkok ou Chiang Mai, deux villes qui permettent de se rendre facilement vers la frontière Thaïlande-Myanmar.

 

Les pièces à fournir en Thaïlande :

 

  • Passeport contenant deux pages libres (pour les visa + tampon au checkpoint)
  • Photocopie des deux premières pages du passeport (page identité + signature)
  • Formulaire de demande rempli, à imprimer ou à récupérer à l’ambassade/au consulat
  • 2 photos d’identité récentes en couleurs
  • Le montant du visa à payer en espèces :
    • 1600 baht pour le recevoir en deux jours
    • 2150 baht pour le lendemain
    • 2290 baht pour le jour-même

 

Conseils pour un dossier sans faille :

 

  • Le terme « complexion » sur le formulaire, personne n’a vraiment compris au consulat. Apparemment, il s’agirait de votre apparence et plus précisément de votre couleur de peau. J’ai aperçu « yellow » écrit sur le formulaire d’une thaïe. J’ai donc marqué : « light tan ».
  • Toujours sur le formulaire, veillez à ne pas écrire « unemployed » en réponse à votre situation actuelle. C’est assez mal vu par les autorités. Vous pouvez donner l’intitulé de votre métier ou « student » si vous paraissez jeune.
  • Prévoir une adresse au Myanmar, même si vous n’avez pas réservé ou ne comptez pas vous y rendre. Ouvrez un Lonely Planet ou Hostel World et notez quelque chose comme « 76, Sint Oh Dan Street, Lathar Township, Yangon » sur l’espace réservé. Certains diront que c’est de la triche, moi je dis plutôt que c’est s’assurer une visite au Myanmar. D’ailleurs, je n’aime pas tellement réserver car mes plans peuvent changer d’un moment à l’autre et je pense ne pas être la seule.
  • Si vous avez absolument besoin de votre visa|passeport le jour-même, il vous faudra justifier ce délai. N’oubliez pas de fournir un billet d’avion ou de bus daté.
  • On m’a beaucoup demandé s’il fallait une preuve de sortie de territoire comme un billet d’avion retour par exemple. Dans mon cas, pas de souci au post-frontière de Mae Sot, les douaniers n’ont rien demandé. De même pour ma travelmate qui avait opté pour une demande de visa en ligne.

 

Une fois le dossier déposé, le guichetier vous remet un petit reçu daté qui permettra de récupérer votre passeport. C’est évident : ne le perdez pas !

 

Temple bouddhiste au Myanmar

 

 FAIRE SA DEMANDE DE VISA EN THAÏLANDE ?

 

L’ambassade du Myanmar à Bangkok :

 

  • Adresse : 132 S Sathorn Rd, Khwaeng Khlong Toei Nuea, Sathon, Krung Thep Maha Nakhon 10120, Thaïlande
  • Transports : BTS ligne 2 Surasak | Taxi
  • Téléphones : + 662 234 4698 | + 662 233 7250 | + 662 234 0320 | + 662 637 9406
  • Email : myanmarembassybkk@gmail.com | mebkk@asianet.co.th
  • Horaires : Dépôt des dossiers entre 9h-11h | Retrait des passeports entre 15h30-16h30
    Fermée les samedis, dimanches, jours fériés et vacances du Myanmar et de la Thaïlande.
  • Site web : myanmarembassybkk.com

 

 

Le consulat du Myanmar à Chiang Mai :

 

  • Adresse : Maneenopparat Soi 3, Tambon Chang Phueak, Amphoe Mueang Chiang Mai, Chang Wat Chiang Mai 50200, Thaïlande
  • Transports : Tuk tuk | Taxi
  • Téléphone : +662 319 5916
  • Email : mcgchiangmai@gmail.com
  • Horaires : Dépôt des dossiers entre 9h-12h | Retrait des passeports entre 15h30-16h30
    Fermé les samedis, dimanches, jours fériés et vacances du Myanmar et de la Thaïlande.

 

 

Temple près du consulat à Chiang Mai

 

VISA EN POCHE, CHOISIR SON POST FRONTIÈRE THAÏLANDE-MYANMAR 

 

Première épreuve passée haut la main ! Prochaine étape : choisir où traverser. Ce choix dépendra de votre itinéraire au Myanmar. Posez-vous la question : quels sont les lieux que je veux visiter en premier ?

 

Au total, quatre post-frontières ouverts aux étrangers :

 

  • Mae Sot-Myawaddy : il s’agit du post-frontière le plus emprunté par les voyageurs. En effet, celui-ci est situé sur la route touristique qui relie Bangkok-Yangon et Chiang Mai-Yangon. Arriver au Myanmar par cette porte vous permet de découvrir les magnifiques contrées de Hpa An ou vous balader sur les collines de Moulmein.
  • Mae Sai-Tachileik : particulièrement facile d’accès depuis Chiang Mai et Chiang Rai, ce checkpoint est situé dans l’extrême Nord thaïlandais. Cependant, il est interdit aux touristes d’emprunter la route menant vers le Nord et l’Ouest depuis Tachileik. Ajoutez donc 100 à 200 dollars pour prendre l’avion et rejoindre les zones ouvertes aux touristes (Lashio ou Mandalay par exemple). Pour rappel, plusieurs régions du Myanmar restent encore instables, les militaires ferment donc certains accès aux touristes. Plus d’informations sur la sécurité des touristes au Myanmar.
  • Kawthong-Ranong : situé à l’extrême Sud du Myanmar, cette porte permet de rejoindre les plus belles plages du pays. Cependant, cette zone est extrêmement chère c’est pourquoi on y croise peu de voyageurs au budget modeste. Si vous venez du Sud de la Thaïlande ou y allez, il est peut être judicieux de traverser par cette frontière.
  • Phunamron-Htee Kee : ce post-frontière permet notamment de relier Dawei à Kanchanaburi en 4 heures ou Dawei à Bangkok en une journée. Bien que plus proche de la capitale thaïlandaise, le trajet est plus long et compliqué que pour se rendre au Myanmar via Mae Sot. Peu de voyageurs s’y aventurent mais cela ne veut pas dire que c’est impossible d’y arriver !

 

 

Post-frontière Thaïlande-Myanmar

 

TOP DÉPART, DIRECTION MYANMAR !

 

Comme je l’écrivais précédemment, se rendre au Myanmar depuis Bangkok ou Chiang Mai est relativement simple. Ayant traversé par Mae Sot-Myawaddy, je suis la preuve vivante qu’une backpacker sans aucune orientation peut y arriver ! Les informations qui suivent sont tirées de ma propre expérience et sont accompagnées de données des sites Seat61 et Travelfish entièrement en anglais. Si vous avez un bon niveau d’anglais, consultez-les car c’est une véritable mine d’or. Mention spéciale pour les backpackers qui, tout comme moi, ne jurent que par les voyages en train 🙂

 

Bangkok Mae Sot-Myawaddy

 

  • Rendez-vous au terminal de bus de Mo Chit au Nord de Bangkok. Trois départs en VIP bus sont prévus entre 21h15 et 21h45, le trajet se fera donc de nuit. Cette option coûte 590 baht.  Il existe aussi des bus première classe avec toilettes partant 8h et 18h40 puis plusieurs départs entre 21h et 21h30 pour 373 baht. Les véhicules de seconde classe partent à 10h, 19h, 20h et 20h30, la place revient à 290 baht. La plupart des bus s’arrêtent à Tak et à Kamphaeng Phet avant de reprendre leur route. Le trajet dure 13 heures environ. Arrivée au terminal de bus de Mae Sot.
  • Pour vous rendre au post-frontière, vous pouvez marcher depuis le terminal. Si la randonnée d’une demi-heure sur route bétonnée ne vous emballe pas et que vous avez les moyens, il est possible de prendre un taxi. Pour une immersion dans la vie des locaux, vous pouvez prendre le mini-bus situé près du marché qui n’a pas d’horaires fixes. Demandez votre chemin aux locaux qui seront ravis d’aider. Le véhicule démarrera une fois plein de passagers ET de marchandises. Cette dernière option coûte 20 baht et vous permet de faire des provisions au marché.
  • Arrivée devant la grande porte de sortie. Les autorités thaïes tamponnent les passeports, il est temps de quitter le territoire. Une petite marche vous attend sur le Pont de l’Amitié qui relie les deux pays. Arrivée au post-frontière côté Myanmar : check de la température avec une sorte de pistolet laser, vérification des passeports et visas puis tampon. Bienvenu au Myanmar !
  • Pour se rendre à Moulmein ou Hpa An, on s’essaye aux négociations avec les locaux. En général, 10 dollars par personne est un prix correct dans un taxi partagé. Avec deux autres backpackers, nous avons réussi à atteindre Moulmein pour 26 dollars au total.

 

Chiang Mai ► Mae Sot-Myawaddy

 

  • Rendez-vous au terminal de bus de Chiang Mai. La compagnie GreenBus propose deux départs : pour les matinaux à 8h30, le second à 13h10. Le trajet dure environ 5h30 et la place revient à 290 baht. Si vous préférez réserver en ligne, voici le lien.
  • Pour vous rendre au post-frontière Thaïlande-Myanmar, vous pouvez marcher depuis le terminal. Si la randonnée d’une demi-heure sur route bétonnée ne vous emballe pas et que vous avez les moyens, il est possible de prendre un taxi. Pour une immersion dans la vie des locaux, vous pouvez prendre le mini-bus situé près du marché qui n’a pas d’horaires fixes. Le véhicule démarrera une fois plein de passagers ET de marchandises. Cette dernière option coûte 20 baht et vous permet de faire des provisions au marché.
  • Arrivée devant la grande porte de sortie thaïlandaise. Les autorités tamponnent les passeports permettant de quitter le territoire. Une petite marche vous attend sur le Pont de l’Amitié qui relie les deux pays. Arrivée au post-frontière côté Myanmar : check de la température avec une sorte de pistolet laser, vérification des passeports et visas puis tampon. Bienvenu au Myanmar !
  • Pour se rendre à Moulmein ou Hpa An, on s’essaye aux négociations avec les locaux. En général, 10 dollars par personne est un prix correct dans un taxi partagé. Avec deux autres backpackers, nous avons réussi à atteindre Moulmein pour 26 dollars au total.

 

Bangkok ► Phunamron-Htee Kee

 

  • Prenez un train entre Bangkok et Kanchanaburi qui roule sur le tristement célèbre Death Railway. Comptez 100 baht par trajet, pour connaître les horaires de trains cliquez ici. Vous pouvez également prendre un mini-van depuis Bangkok. Ils partent assez fréquemment et le trajet ne dure que 2 heures.
  • Rendez-vous à Ban Phunamron depuis Kanchanaburi : les bus et mini-vans partent du terminal principal de Kanchanaburi. L’arrêt de bus pour Ban Phunamron se trouve sur la gauche lorsque vous êtes dos au 7eleven. Les mini-vans partent à 6h, 7h20, 9h, 11h, 12h, 14h30, 16h20 et 18h. 1 heure de trajet pour 100 baht. Un bus part également à 10h30. Le trajet dure 1 heure 30 et coûte 70 baht. Les deux moyens de transports vous déposent juste en face du post-frontière. En route pour le Myanmar !
  • Dernière étape : de Ban Phunamron à Htee Kee. Certains démarcheurs proposeront de vous conduire à Dawei pour 800 baht. Si ce prix vous paraît trop élevé, il existe d’autres solutions. Vous verrez souvent des camions importer des marchandises vers le Myanmar. Profitez-en pour faire comme les locaux et monter avec eux. Si ça ne marche pas, il est possible de faire du stop pour se rendre à Htee Kee, 6 km plus loin. Pour faire du stop en Asie, agitez votre main vers le bas et remuez les doigts pour attirer l’attention des conducteurs. Attention, les locaux sont adorables mais suivez toujours votre instinct !

 

Ranong ► Kawthaung

 

Seulement 15 minutes sont nécessaires pour passer la frontière Thaïlande-Myanmar par voie maritime. De nombreux étrangers profitent de ce moyen pour faire une demande de visa thaï simple et rapide. C’est ce qu’on appelle le visa-run.

Vous avez le mal de mer ? Un peu plus au Nord de Kawthaung, il est possible d’atteindre la frontière en bus.

 

Marchande birmane à Mae Sot en Thaïlande

 

Voyageur-fauché qui part bientôt au Myanmar ?
Mon article Où dormir au Myanmar pour moins de 10 dollars est fait pour toi !

13 thoughts on “PASSER LA FRONTIÈRE THAÏLANDE-MYANMAR : FORMALITÉS & ITINÉRAIRES

  1. Bonjour super billet merci ! Je compte passer la frontière à mae sot dans quelques jours mais je n’ai pas de billet qui prouve ma sortie du Myanmar, pensez vous que cela puisse gêner mon entrée dans le pays ?
    De plus je suis allée à l’ambassade de Bangkok et les prix du visa ont doublés depuis fin janvier je crois : c’est 1800 baths par visa maintenant.

    Merci en tout cas pour toutes ces informations !!!

    1. Oh wow ca a bien augmenté en effet. Je vais modifier des que jai un ordi. Pour le billet de retour je ne l’avais pas et je n’ai pas eu de souci à l’entrée. Voilà voilà Bon voyage au myanmar!!

  2. Joli billet bien documenté. Au visa-run terrestre, je préfère le week-end sympa par avion. Le visa passe de 15 jours, par voie terrestre à 1 mois par voie aérienne et la low-cost Air Asia est très abordable. Je n’ai pas testé la voie maritime.
    Cette année a vu un week-end à Kuala-Lumpur pour obtenir le mois qui va bien. La prochaine fois, ce sera Luang Prabang au Laos 🙂

    1. Merci pour votre commentaire. C’est marrant j’ai toujours entendu parler de cette histoire 15/30 jours alors qu’en passant la frontière Myawaddy-Mae Sot ils ont tamponné mon passeport avec une autorisation de 30 jrs en Thaïlande. Pour la Malaisie j’ai adoré! Je vais d’ailleurs bientôt écrire un billet à ce sujet ! Bon voyage à vous 🙂

      1. Non, c’est bien 15 jours et actuellement ils ont bien resserré les boulons 🙂
        Le voyage se termine, je vais quitter la Thaïlande dans 15 jours, après y avoir passé 3 mois mais j’y retourne fin mai pour 3 à 4 mois 😀

        1. Oui je sais bien mais je trouve ça étrange qu’ils m’aient autorisé 30 jrs à la frontière de Mae sot alors que la loi est de 15 jrs par voie terrestre, surement une erreur… Bon retour dans 15 jrs alors !

          1. Je viens de lire que le « visa run » terrestre était à nouveau autorisé pour 1 mois mais limité à 2 fois par an. Ca correspondrait à ce que tu écris ci-dessus.

          2. Merci pour l’info, je vais regarder ça 🙂
            Tu as lu ça où, tu te souviens ?

          3. Merci tu es top ^^
            C’est vrai qu’ils changent pas mal d’avis sur cette loi, je vais modifier l’article et y intégrer tes indications, merci encore 🙂

  3. Ouais « complexion » c’est la couleur de la peau (en traduction, mais je ne sais pas ce qu’ils entendent par là du coup … si je dois compter mes tâches de rousseur on est dans la m… MDR)
    Super dossier !

    1. Merci Stéphanie ! C’est marrant, tout le monde se regardait à l’ambassade quand on tombait sur cette « case » à remplir 🙂

Laisser un commentaire