Borobudur temple à Yogyakarta
Asie,  Indonésie

6 jours à Yogyakarta avec moins de 50€

L’Indonésie a été l’un de mes plus gros coups de coeur en voyage et mon pays préféré d’Asie du Sud-Est. D’une île à une autre, on se sent complètement dépaysé entre cultures musulmane, hindouiste, quelques chrétiens et bouddhistes… Java est une île magnifique, autant par ses paysages que ses habitants et leur incroyable générosité. Pour commencer mon périple d’un mois en Indonésie, j’ai atterri à l’aéroport de Yogyakarta (ou Jogjakarta) sur l’île de Java. J’ai choisi cette ville car c’est une ville d’étudiants et d’artistes, où l’architecture et les vestiges historiques sont les plus beaux de l’archipel.

 

  • Vol Kuala Lumpur-Yogyakarta : 41€
  • Compagnie : Air Asia
  • Période : Octobre 2016
  • Monnaie : Indonesian Rupiah, IDR

 

 

Depuis l’aéroport :

 

Depuis le petit aéroport international, il suffit de prendre un des bus, appelés TransJogja, qui desservent de nombreux arrêts du centre-ville pour environ 3000 IDR (0.18€). Le système de bus est très bien développé à Yogyakarta. Les bus circulent depuis 2008. Ce site vous donnera toutes les informations sur les 8 lignes de TransJogja empruntées à Yogyakarta. Attention, il peut y avoir beaucoup de trafic notamment aux heures de pointes. N’hésitez pas à demander de l’aide à la station de l’aéroport. La plupart des bus sont équipés de clim. Vous pourrez utiliser le service de bus entre 5h30 et 21h30.

 

 

Se loger à Yogyakarta 

 

En auberge :

J’ai logé à l’Abrakadabra Hostel pour ma première nuit en Indonésie. J’ai déboursé 70000 IDR (4,20€) uniquement pour un lit en dortoir avec petit déjeuner compris, lockers, cuisine commune et piscine. Avec toute cette verdure, on a l’impression d’être en pleine jungle alors qu’on est en ville. Prévoyez des huiles essentielles anti-moustiques car les piqûres sont fréquentes surtout autour de la piscine. Abrakadabra Hostel, propose un excellent rapport qualité-prix et les hôtes étaient très sympas ! L’établissement possède également des chambres doubles avec salle de bain privée.

  • Adresse : Suryodiningratan, Mantrijeron, Yogyakarta City, Yogyakarta 55141, Indonésie
  • Tarif : 4€ la nuit en dortoir avec petit déjeuner
  • Promo : 10% remboursés via Booking.com

 

Via Couchsurfing :

J’ai fait connaissance avec une très gentille javanaise du charmant nom de Kiki (bon ok, c’est son surnom). Je suis restée chez elle 4 nuits en tout. Elle vit dans une « boarding home » (une sorte de résidence pour étudiantes) où il fallait payer la gardienne environ 50000 IDR (3€) pour la totalité de mon séjour. C’est vraiment une somme modique sachant que j’ai utilisé la douche et la cuisine à volonté.

Cette charmante Kiki m’a fait visiter (et adorer) la ville de Yogyakarta et ses environs. J’y ai fait pas mal de rencontres notamment lors des évènements Couchsurfing. Nous avons partagé le coût des courses (3000 IDR / 0,18€ de légumes et tofu aux vendeurs ambulants), de l’essence (10000 IDR / 0,60€ le plein) et des parkings (1000 à 3000 IDR / 0,06 à 0,18€) car nous avons beaucoup visité la région avec son scooter.

C’était ma toute première expérience Couchsurfing et c’était vraiment chouette, je conseille vivement ! Depuis ce jour, à chaque voyage, je consulte le site pour y trouver des hôtes mais aussi des événements, des bonnes adresses, des conseils et d’autres voyageurs avec qui partager un bout de route.

 

 

Visiter Yogyakarta 

 

Taman Sari :

Dans la ville-même, on peut visiter le magnifique Taman Sari (aussi appelé Watercastle) qui est un jardin créé par le tout premier sultan. L’architecture du jardin d’eau est superbe. Avec le même billet d’entrée, on peut également visiter la mosquée souterraine, un peu plus loin, qui est aussi assez impressionnante. Comptez 2h-3h pour faire le tour du site.

  • Tarif : 15000 IDR / 0,90€
  • Adresse : Komplek Wisata Taman Sari, Daerah Istimewa, Yogyakarta 55133, Indonésie
  • Horaires : tous les jours 9h-15h

 

 

Temple de Borobudur :

A 40km de Yogyakarta, se trouve le temple bouddhiste de Borobudur ou Candi Borobudur en bahasa (la langue officielle de l’archipel). Il est des plus beaux temples qui m’ait été donné de voir. En plein coeur des montagnes de la région de Yogyakarta, le temple construit en pierres volcaniques date du IXème siècle. Il est non seulement un lieu de culte dédié à Bouddha et les différentes étapes de sa vie, mais est aussi un lieu de pèlerinage pour les bouddhistes.

Vu du ciel, le temple de Borobudur ressemble à un mandala avec ses 72 stûpas. La stûpa centrale au sommet du temple recouvre un Bouddha inachevé dont on ignore s’il fut construit à l’origine ou s’il a été ajouté plus tard. Le temple aurait été abandonné vers 1100. Borobudur figure sur la liste du patrimoine de l’UNESCO. Il est possible d’observer Borobudur au lever du soleil en petit comité mais l’entrée au site coûte 2 fois plus chère. N’hésitez pas à visiter les villages d’artisans et montagnes alentours si vous avez le temps.

Depuis le centre-ville de Yogyakarta, prenez le TransJogja (2A ou 2B) jusqu’à la station Jombor. De là, prendre un bus local jusqu’à Borobudur. Attention, le dernier bus pour retourner en ville est à 15h. Vous pouvez cependant prendre le bus du retour à la station Magelang. D’ici, le bus qui passe toutes les heures jusqu’en soirée.

  • Tarif : 25 dollars par adulte, 15 dollars de 3 à 10 ans. Tickets combinés avec Prambanan à 40 dollars.
  • Adresse : Jl. Badrawati, Kw. Candi Borobudur, Borobudur, Magelang, Jawa Tengah, Indonésie
  • Toutes les infos du Temple Borobudur ici.

 

 

Temple de Prambanan :

Aussi appelé Candi Lara Jonggrang en javanais. À 17 km de Yogyakarta et 40 km de Solo, Prambanan est le plus grand ensemble de temples hindous d’Indonésie. Les quelques 240 temples à l’architecture typiquement hindoue datent du IXème siècle. À l’époque du Royaume de Mataram, Prambanan était le lieu de cérémonies royales et religieuses. Tout comme Borobudur, Prambanan forme un mandala vu du ciel. À l’intérieur des temples principaux, on retrouve des scènes représentant les divinités hindoues Shiva, Vishnu, Ganesh, Brahma et d’autres. Le site est classé au patrimoine mondiale de l’humanité par l’UNESCO depuis 1991.

N’hésitez pas à visiter les autres vestiges du parc bien moins touristiques : Candi Lumbung, Candi Bubrah, Candi Sewuh et le musée de Prambanan.

Depuis le centre de Yogyakarta, prenez le TransJogja 1A qui passe toutes les 15 minutes en direction de Prambanan. Traversez la route et vous y êtes !

  • Tarif : 25 dollars par adulte, 15 dollars de 3 à 10 ans. Tickets combinés avec Borobudur à 40 dollars.
  • Adresse : Kranggan, Bokoharjo, Prambanan, Territoire spécial de Yogyakarta, Indonésie
  • Toutes les infos ici

 

 

Gunung Api Purba :

Cet ancien volcan de 700 mètres d’altitude nous a donné du fil a retordre ! En 45 minutes, on atteint le sommet de la colline d’où on a un superbe panorama sur les alentours. Sportifs bienvenus : la randonnée se fait sur des roches (qu’il faudra parfois escalader à l’aide de cordes) dans un semblant de jungle. Le meilleur moment pour grimper sur Api Purba c’est au lever du soleil. Il est possible de camper au pied de la colline, à l’abri du vent dans un espace dédié.

  • Adresse : Nglanggeran Wetan, Nglanggeran, Patuk, Kabupaten de Gunung Kidul, Territoire spécial de Yogyakarta 55862, Indonésie
  • Horaires : 24h/24
  • Tarif : 15000 IDR (0,90€)

 

 

Temple Ijo :

Ce temple est assez difficile d’accès quand on ne connaît pas les environs. La roche volcanique des environs a été utilisée pour construire ce lieu de culte hindou. Depuis Candi Ijo, on a une vue magnifique sur la région montagneuse. C’est d’ailleurs un lieu idéal pour observer le coucher de soleil sur les montagnes. Le parking y est payant (2000 IDR pour les motos, 5000 IDR pour les voitures). Il y a peu de touristes étrangers qui s’aventurent dans les parages mais de nombreux étudiants indonésiens y viennent en soirée et weekend.

  • Adresse : Kikis, Sambirejo, Prambanan, Sleman Regency, Territoire spécial de Yogyakarta 55572, Indonésie
  • Horaires : tous les jours 8h-17h
  • Tarif : Gratuit, parking payant

 

 

Plage Parangtritis :

Située à 27 km au sud de Yogyakarta, la plage ou pantai Parangtritis est un lieu propice à la détente. La plage est très visitée les weekends, préférez donc vous y rendre en semaine, la journée si possible. On peut y observer un magnifique coucher de soleil miroitant sur l’eau. Issu des volcans de la région, le sable y est couleur charbon.

Selon la saison, il est possible d’y faire du parapente et des balades à cheval. Attention, il peut être dangereux de s’y baigner car le courant est assez violent et les vagues sont grandes. Des vendeurs ambulants vous régaleront de plats locaux, glaces et boissons. Il est également possible de se restaurer ou prendre un café dans un des warongs (petit restaurant local) qui longe la plage.

 

 

Jalan Malioboro :

La « jalan » ou « rue » Malioboro c’est un peu comme nos Champs Élysées version javanaise. De jour comme de nuit c’est une rue commerçante animée où l’on peut se restaurer à moindre coût et acheter des souvenirs. Le batik est un souvenir idéal à rapporter de son voyage à Yogyakarta. Il s’agit d’un tissu imprimé ou fait main dont les motifs sont uniques et raffinés. Une bonne adresse pour en shopper : Hamzah Batik Malioboro, une sorte de grand bazar de vêtements et tissus batik. N’hésitez pas à demander conseils aux vendeuses qui vous aiguilleront dans vos recherches. J’ai acheté un batik imprimé de taille moyenne qui me sert de foulard pour 53000 IDR (3,20€).

Les weekends, la rue grouille de monde mais est d’autant plus animée. Stand de tatouages au henné, vendeurs de batik et de bibelots, stand de street food sont au rendez-vous. Le parking est payant (3000 IDR / 0,18€ pour un scooter), je vous souhaite bon courage pour trouver une place en weekend 🙂

 

 

Marché de Prawirotaman : 

Pour une immersion totale dans la vie locale, visitez le marché de Prawirotaman et partez à la rencontre des producteurs et artisans de la région. Légumes, fruits, épices, fleurs, tofu, riz, friandises… En route pour un véritable voyage olfactif et gustatif. Certains vendeurs étalent leurs produits sur un batik à même le sol 🙂

 

 

Le street art à Yogyakarta :

Comme je le disais précédemment, Yogyakarta est une ville d’artistes. Ça, on le devine en regardant les  nombreuses oeuvres qui décorent les murs de la ville. Pour voir les plus belles oeuvres, vous pouvez de flâner dans le quartier du Taman Sari où les oeuvres sont du style « geek ». C’est ici que de nombreuses start-ups se sont installées pour favoriser l’accès à internet. En 2015, Mark Zuckerberg a visité ce coin qu’on surnomme le « cyber yogya ». D’ailleurs, de nombreux artistes y ont peint son visage.

Dans le quartier touristique de Prawirotaman, des fresques plus colorées les unes que les autres jonchent les murs, dont celles du célèbre artiste Anagard, originaire de la ville.

 

 

 

Après avoir kiffé ton séjour sur Java, je te propose de te mettre en route pour Bali et Lombok 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *